Rando&Co

Une popote de cuisine légere, compacte et pas chere

La cuisine en pleine nature… vaste sujet … Tout un programme et un poids certain à emporter. Après de nombreuses expériences, des bonnes, des mauvaises…  oscillant entre minimalisme et praticité. J’en connais qui emporte un simple quart avec réchaud à alcool pour préparer leur tambouille, et ça fonctionne très bien. D’autres (moins nombreux tout de même…) qui emporte poêle, bouilloire, casserole. Et ça fonctionne très bien aussi…mais c’est beaucoup plus lourd et ça prend de la place et bonjour la corvée de vaisselle…

 J’en suis arrivé à utiliser cette combinaison :

 1 / Une popote en aluminium de 0.5 litre de volume

La popote pèse avec son couvercle et son manche 96 gr. On prendra soin de recouper le manche,  moins pour gagner quelques grammes, que pour le faire rentrer dans la popote.

Un petit conseil au passage, prenez l’habitude de ne jamais passer votre popote plein d’ eau bouillante au-dessus de vous-même, de quelqu’un et même de votre sac de couchage…(éviter même de passer votre popote pleine d’eau froide au dessus de votre sac de couchage….) manche amovible ou pas, c’est une bonne pratique à adopter impérativement.

Cette popote servira surtout à faire chauffer de l’eau pour préparer pâtes, semoules, soupe, thé etc…Vous aurez du mal à  boire directement dans cette popote, pas très pratique avec son manche amovible, et surtout vous risqueriez de vous brûler les lèvres sur le métal.

Pour plus de praticité il faut compléter  cet attirail, il va vous falloir vous procurer un contenant en matière plastique et là c’est simple et pas cher.

2/ Vous pourrez vous procurer facilement cette boite de 25 gr seulement pour quelques euros, avec en prime un couscous complet !

boite couscous

C’est seulement la petite boite en plastique (contenant la semoule dans le cas présent) située au-dessus de la boite de conserve qui nous intéresse.

Cette petite boite en plastique possédant un couvercle sera parfaite pour reconstituer les pâtes, soupes, purée etc. vous pourrez refermer la boite pour limiter les pertes de chaleurs, les éclaboussures, et éviter que les insectes ne se précipitent sur vos mets) en attendant que la reconstitution s’opère.

Votre popote sera immédiatement disponible pour réchauffer de l’eau,  pas sali par votre nourriture (donc pas de nettoyage). Si vous randonnez a deux, une seule casserole suffira amplement, vous devrez juste vous munir de deux boites en plastique…mais vu le coût…c’est plutôt un avantage qu’un inconvénient.

A l’issu du repas, seule cette boite sera a nettoyé, assez simplement. On aura pris soin de compléter notre nécessaire de cuisine d’un tout petit bout de grattoir type scotch brite qui permettra de la  nettoyer aisément et sans liquide vaisselle.

Vous pourrez alors replacer dans la boite en plastique toute  ou partie de votre réchaud, du manche en métal,) puis à la manière des poupées russes, placé cette boite dans la popote elle-même, car miracle elle s’y s’adapte parfaitement.

On pourra dans la plupart des cas, placer le réchaud (bois, alcool, alcool gélifiée, et même gaz) au sein de la boite en plastique, mais j’ai volontairement dissocié la problématique de la cuisine de celle du mode de chauffe.

En prime cette petite boite est graduée, et  avec un peu de pratique, on peut fort bien préparer quelques plats plus élaborés avec ces deux récipients,

Par exemple :

Faire une préparation à  pancakes ou des mini crêpes  dans la boite en plastique, et les faire cuire dans le couvercle de la popote (avec un peu de matière grasse, pour éviter que cela n’accroche).

Question prix :

La casserole, son couvercle et son manche amovible coûte environ 15 euros à l’heure où j’écris ces lignes (début 2016)

La boite de couscous (avec son couscous en prime) : quelques euros.

Donc pour moins de 20 euros, vous voilà équipé durablement. En cas de détérioration  vous pourrez toujours changer la boite en plastique, mais elle se révélera plus solide qu’elle n’en a l’air 🙂

Question poids :

La casserole, son couvercle et son manche amovible (recoupée pour qu’elle tienne dans la boite) : 96 gr (j’arrondis a 100 gr en ajoutant quelques grammes de grattoir type scotch brite)

La boite et son couvercle : 25  gr

L’ensemble pèse donc 125 gr.

Quelques esprits pourront remarquer que cuisiner dans de l’aluminium et manger dans un récipient  en plastique, ce n’est pas l’idéal d’un point de vue santé. Mais il faut relativiser, notamment par rapport au nombre de fois par an où vous utiliserez ce genre d’ustensile… et encore sous réserve que vous n’ayez pas de casseroles en aluminium a votre domicile, ni à l’endroit où sont préparer vos repas. Ni de boites en plastiques pour conserver, déguster et faire réchauffer vos aliments…

Une dernière remarque, on pourra trouver l’équivalent de la casserole en titane,  certes le titane c’est moins lourd, plus solide, et plus neutre (mais la transmission de chaleur s’opère moins bien), mais c’est beaucoup plus cher, et sur une si petite quantité de matière, le gain de poids…est somme toute dérisoire, mais pourquoi pas.  On gagnera alors dans les 20/30 grammes pour environ 40 euros de plus minimum…et souvent en ayant une forme de couvercle de casserole qui ne permet pas de faire cuire quelque chose dedans… Bref de l’allègement onéreux entre 1 et 2 euros le gramme… surtout un allègement de votre portefeuille…

Voilà c’est tout, si vous avez appréciez cet article merci de le partager
Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *