Rando&Co

Trek 4 jours solo Vercors en mai 3eme jour

J3 (lundi 24 mai) Tiolache du Milieu – Col du Rousset
Après une nuit, meilleure que la précédente, où finalement je n’ai pas dormi de manière tranquille, mais seul en pleine foret, il faut sans doute y dormir un paquet de fois, où être extrêmement épuisé pour ça… Je ne me lève pas tôt. Je suis tiré de ma torpeur par un grognement… comme un chien pourrais en faire un…Bon je reste sous mon tarp (tactique dite de l’autruche ?) … puis plus rien, …rien vu. Je me demande quel genre de bête ou bestiole cela pouvait bien être (rongeur ou plus gros ?)… je me dis que c’était plutôt un grognement de bête contre une autre… (et pas contre moi smile ) Enfin plutôt content d’avoir entendu ce grognement le matin plutôt que le soir…
Un peu plus tard je découvre l’origine du grognement…

 

le_loup_indien

 

 

Vous y avez cru ? Mais non, et ce n’est même pas une de mes photos non plus…par contre j’ai vraiment entendu un grognement.
En parlant de bestiole, c’est dans cette zone du plateau que l’on situe plutôt, les loups du Vercors, je n’aurais hélas pas la chance d’en apercevoir, mais quand on connaît la propension de ces animaux à fuir les hommes, cela n’est pas étonnant et je ne l’escomptais guère. Pour rappel, les hommes ne sont pas dans la carte alimentaire des loups, Les femmes si. Enfin les femmes sont dans la carte alimentaire des hommes, pas des loups…et l’homme est un loup pour l’homme …enfin je me comprends.
Finalement je ne lève le camp qu’à 10h30, j’ai bien perdu 10 minutes à devoir redéfaire entièrement mon sac pour en extirper tout au fond du sac de compression pour mes affaires… ma seconde mitaine de vélo. Non, vous n’avez rien zappé, je suis à pied, je m’en sers pour éviter les ampoules aux mains à cause des bâtons, un des rares inconvénients des bâtons selon moi.
Avec l’aide de la carte et du gps (enfin de l’iphone), je décide de rejoindre directement le sentier du milieu sans repasser par la cabane de la Tiolache du milieu. Je traverse des zones très accidentées, enchevêtrements de bois pourrissant, poches de neige, je dois assez souvent m’aider de mes mains pour progresser dans une nature vraiment sauvage.
4368_lapiazes_etpins.jpg
Dalle de lapiaz caractéristique (on croirait lire un guide…)

 

Je fais plus particulièrement attention a mes gestes, car autant sur un GR, on peut être rapidement secouru, autant là… Disons que je ne presse pas le pas, je l’assure. 

Je finis par rejoindre le GR. Il fait plutôt beau, je marche d’un bon rythme, je passe la Jasse du Play sans m’arrêter.
4368_grandveymontdepuisjasseduplay.jpg
La ligne des crêtes et le Grand Veymont vue depuis les alentours de la Jasse du Play
Arrivé à la fontaine de la Chau, où j’avais fait le plein d’eau la veille. Je profite de l’endroit désert pour me déshabiller totalement et faire une vraie toilette. C’est vraiment très agréable et puis quelle salle de bain ! ok ça manque un peu d’une vraie baignoire et l’eau chaude…absente, mais déjà de l’eau à volonté : un vrai luxe ! Je prends un peu le soleil puis me rhabille et repars frais et dispo en ayant refais un peu d’eau. J’aurais deux sources sur ma route et j’ai encore un paquet de kilomètres à enfiler avant ma destination du soir : Le Col de Rousset. Après la Nouvelle Jasse de la Chau, là je croise un couple: Obob et sa compagne, c’est après, sur le forum http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=12999 qu’on s’est aperçu qu’on s’était croisé là bas…quand on s’est aperçu et croisé…

 

 

4368_p1060968.jpg
Le Printemps est une interface entre l’Hiver et l’Eté. (Métaphore poético-technique)
Je passe aux pieds des fameuses falaises ouest du Grand Veymont. J’avance à vive allure, je reprends un peu d’eau à la fontaine des Serrons. Je débouche dans la prairie dite de la Grande Cabane, vers 14h30, je commence à avoir bien faim, je profite de l’ombre d’un arbre qui passais opportunément sur mon chemin pour faire une pause déjeuner. Hormis deux randonneurs, je ne croise personne. Cette prairie porte bien son nom…c’est une grande prairie et à cette époque de l’année, elle est couverte de fleurs par milliers (millions ?), c’est superbe.

4368_champs_fleurs_grand_veymont.jpg

Je regrette de ne pas pouvoir partager cette vision là avec ma petite fille (une prochaine fois peut-être), autre jolie petite fleur : Chloé signifie jeune pousse en grec (et oui la culture c’est comme la confiture…)

.
Je fais un large détour pour éviter la grande cabane…comme c’est indiqué « de passer au large. « Je perds pas mal de temps à cet endroit, car je perds le bon GR… Et je mets un petit moment à retrouver mon chemin (je me refuse à utiliser mon gps là…question d’amour propre) hmm. Je file plein sud avec comme objectif la cabane de Pré Peyret. Lors d’une pause, je m’aperçois qu’il y a moyen de bifurquer hors sentier, c’est un terrain de colline et d’herbe à vache (à moutons et brebis plutôt ?), tout est très lisible sur le terrain, ça m’évite d’emprunter un chemin déjà parcouru le premier jour, je localise sur la carte une source totalement hors sentier, mais quasi sur ma trajectoire. Jamais ne trouverais cette source dite de la fontaine de la plante, qui doit être je pense, intermittente, j’ai bien tourné et retourné …trouvé un système d’irrigation en bois mais à sec…et au gps, je suis clairement pile dessus… ça m’ennuie un peu, car pour le coup, je vais être un peu juste en eau… en attendant, je remplis de neige mes deux bouteilles (pas idéal un goulot de bouteille pour ça) , en me disant que ça sera toujours ça qui va fondre lors de ma marche.
 Étant pris d’une grosse fringale vers 17h, je me fais une pause non loin du pas des Econdus. Je décide de garder mon eau liquide pour le soir, et de me faire fondre deux casseroles de neige extrêmement compacte, c’est de la glace, très rapide à faire fondre au réchaud gaz. Je mange une belle soupe et je me fais presque un litre d’eau en plus.

 

 

4368_p1060999.jpg
Vers le Sud et le Glandasse (ce nom roll je m’y ferais jamais)
4368_newp1070020.jpg
Col de la Serpette ( c’est ridicule aussi ce nom ça fait nom inventé…pourquoi pas le col de la faucille et du marteau pendant qu’on y est big_smile)
Bien remis, je rejoins les falaises sud vers le pas de l’échelette (je dis plus rien sur les noms…), où je renonce à chercher la source en contre bas, dans la falaise, pas envie de la chercher des plombes comme la précédente (Chat échaudé craint l’eau de source ? ). Je poursuis mon chemin par la Butte Sapiau, puis le col des pieds paquets ( roll hein ? non ok , ok celui là il est inventé… big_smile)
4368_grandveymont_depuisbutesapiau.jpg
Un dernier coup d’oeil vers les hauts plateaux sad

 

4368_vueverschamalocet_plainededie.jpg
Et la plaine de Die au Sud, demain midi je serais dans la ville au loin tout en bas…normalement.

 

 

Je suis sur les pistes de ski de la station du col du Rousset, mais c’est là tout le paradoxe, plus du tout de neige. Je me mets à chercher un point de bivouac. J’hésite à coté d’un point de vue au sommet des pistes du col de Rousset. Mais ayant peur que le vent ne se lève comme le premier soir, je préfère chercher un endroit moins exposé. Dommage le panorama était superbe. D’un coup j’ai plein de réseau, même de la 3G… (dans les années soixante-dix, on recherchait le point G, maintenant c’est la 3G, on arrête pas le progrès roll…tu me reçois chérie ? désolé je capte plus…) Je suis au pied d’une antenne de téléphonie… J’en profite pour passer quelques messages et consulter mes mails (sic) et même consulter la météo de demain sur le net (pourquoi se gêner ?).

 

4368_p1070042.jpg
hop je passe le col de Rousset. petite photo de la station en contre bas.
Chemin faisant, je commence à descendre le col de Rousset par le sud… à la recherche d’un petit bout de terrain plat… Finalement je trouve un endroit propice (le seul il me semble), un peu trop près d’un sentier à mon gout (une petite centaine de centimètres)… Mais bon je suis vraiment las, et je n’ai pas le courage de remonter jusqu’au col et je décide de m’arrêter là. il est 20h30… L’endroit ne me plait pas mais je n’ai pas vraiment le choix.

 

4368_very-bad-trip-titre-francais-meme-mots-traduction-be-bad-very-bad-cops-american-trip-bad-cops-poster.jpg

Je suis vraiment fatigué, et j’ai un gros coup de blues, aussi soudain que inattendu… J’ai mon pote qui m’appelle (on doit se retrouver demain midi à Die) et je suis à deux doigts de lui demander de venir me chercher en voiture( heureusement il ne lui vient pas l’idée de me le proposer). Mais j’anticipe déjà ma déception de ne pas finir mon circuit à pied, un gout d’inachevé dans la bouche. Je me sens vraiment fatigué physiquement et totalement déprimé, j’en suis stupéfait, peut être est ce aussi le fruit de l’isolement volontaire où je me trouve depuis trois jours ? Le manque de partage doit aussi avoir sa part dans ce coup de bambou. Peut-être le fait que ça soit la fin de mon petit voyage ? Sans doute un cocktail de tout ça. L’élément détonnant me semble être l’impression d’être désarmé car dans l’incapacité de trouver des raisons valables à ce passage dans les basses pressions de mon baromètre personnel (Quand on comprends pas ce qui ne va pas c’est toujours plus dur…Loup Solitaire a parlé)

4368_bivouac3

 

Si c’est mon bivouac…à l’image de mon moral à ce moment là neutral
Je reste un bon moment assis sur mon sac, je n’ai même pas envie de me faire à manger. Il fait largement nuit quand je me bouge, le temps est super clément et la météo prévue pour demain est superbe. Aussi je ne monte même pas mon tarp. Je croque un biscuit ou deux et je ne me fais rien chauffer autant par flemme que pour me conserver un peu d’eau de boisson et de quoi me faire un café de demain matin. Je trouve difficilement le sommeil, ce bivouac est en surplomb, belle vue de jour, mais très bruyant avec les 15 kms de route en lacets juste en contre bas… Finalement je m’endors.
4eme et dernier jour ==> http://www.randoandco.fr/trek-4-jours-solo-vercors-mai-2010-4eme/

1 Commentaire

  1. Pingback: Trek 4 jours solo Vercors mai 2010 2eme jour | Rando&Co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *